Motorisation portails industriels : quelle solution choisir ?

Motorisation portails industriels : quelle solution choisir ?

Qu’est -ce que la motorisation pour portails industriels ?

La motorisation d’un portail industriel permet d’équiper cette menuiserie d’un système automatique d’ouverture et de fermeture. Dans le domaine industriel, cet ouvrage de modernisation est fondamental : les portes, en effet, sont ouvertes et fermées en continuation pour permettre le passage des véhicules, le transport des marchandises, le passage d’outils et de machines. Pouvoir activer la porte industrielle de manière automatique signifie, donc, simplifier les opérations de ceux qui travaillent à l’intérieur de l’usine, de l’entrepôt ou de toute structure industrielle. Selon la typologie de porte, les dimensions et les exigences spécifiques, on peut considérer des solutions plutôt différentes entre elles.

Motorisation portes industrielles : quelles typologies existe-t-il ?

Les typologies de motorisations portes industrielles sont classées sur la base du type de menuiserie. Pour une porte accordéon 2+2, par exemple, il convient de choisir un motoréducteur irréversible pour vantaux de longueur maximale de 1,2 mètres, comme BIUNO et BIUNO-BT. Pour une porte coulissante, par contre, il est possible de prendre en considération deux différentes solutions : F10 le motoréducteur pour portes coulissantes jusqu’à 1500 kg, alors que INDY est le motoréducteur parfait pour portes sectionnelles et à usage industriel.

Quels sont les avantages de la motorisation ?

Les avantages offerts par la motorisation des portes industrielles sont innombrables et méritent d’être analysés de prés. Tout d’abord, ces systèmes se prêtent à un usage intensif et semi-intensif ; la motorisation, peut être prise aussi en considération pour des portes de grandes tailles. Nos motoréducteurs à basse tension, en outre, sont équipés d’encodeur pour la détection d’obstacles en mesure d’offrir le maximum de sécurité anti-écrasement. Le système automatique, donc, réduit le risque d’accidents et de dommages causés par l’ouverture et la fermeture de la porte ; le ralentissement en phase de pré-arrêt, enfin, élimine les bruits gênants dus à l’impact des vantaux de la porte.